LÉO CAILLARD  /  Français, né en 1985

PARCOURS

Fasciné depuis l'enfance par les sciences, l'astronomie, par le temps et notre relation à celui-ci, Léo Caillard nourrit la volonté d’y apporter une réflexion conceptuelle et artistique. Par le recours à l'anachronisme et la curiosité naturelle qu'il suscite, l'artiste mène le public vers un questionnement sur l'époque, à la lumière de notre passé. 

Léo Caillard vit et travaille à Paris. Diplômé des Gobelins en 2006 , il part aux États-Unis peu après pour étudier la scène artistique new-yorkaise.

En 2009, il débute ses premiers projets artistiques autour de la notion de temps. Tout d’abord sur le thème du numérique et de notre rapport éphémère à l’image. Deux ans plus tard, il crée sa série la plus pertinente, « Hispters in Stone », dans laquelle il habille au goût du jour des sculptures classiques exposées au Louvre. L'idée est de mieux comprendre la relation d’identification qui peut exister entre ces deux époques, si différentes et pourtant si proches à l'échelle de notre civilisation. La société change mais les grandes questions humaines demeurent. C’est cette conviction qui est l’essence même des œuvres de Léo Caillard.

 

Depuis trois ans, il s’intéresse de plus en plus au travail muséal et participe régulièrement à des expositions institutionnelles reconnues.

En mars 2018, il participe à l’exposition Classical Now au King’s College de Londres, aux côtés d’artistes majeurs tels que Marc Quinn ou Damien Hirst. Il y habille deux sculptures monumentales à l’entrée Nord du King’s College. Il expose régulièrement son travail dans diverses expositions : au MACM de Mougins, au musée Saint Raymond de Toulouse (aux côtés de Jeff Koons et Xu Zhen), au Castletown de Dublin, en Allemagne à Tubingen et dans bien d’autres lieux à venir en 2021.

En parallèle à cela, de nouveaux travaux voient le jour, essentiellement centrés sur la sculpture en marbre, qu’il met en dialogue avec des éléments contemporains tels que le néon ou la réalité augmentée. Un discours entre pierre et lumière, présence et absence, la tangibilité du marbre et l'immatérialité du numérique. Une manière unique et singulière d’observer notre époque à l'échelle du temps.

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2021 "Antique Quantique", Solo Show - Musée Dali Paris

2019 Saint Raymond Museum - Age of Classics
2018 Public Installation - Aéroport d'Orly, France
2018 Public Exhibition - Saint Quentin, France
2018 MACM - Musée d’Art Antique de Mougins, France
2018 London King’s College Public Installation - " Classical Now "

2017 National Museum of Contemporary Art MOCAK, Krakow, Poland

2017 Gallery Adrien/Kavachnina, Solo Show, Paris, France

2016 Gallery Adrien/Kavachnina, Solo Show, Paris, France
2016 “In Museum”, Gallery 28 Matignon, Paris, France
2013 Fotofever Art Fair, Victori contemporary, Paris, France

2012 “Miami Houses”, Latour Art space, Paris, France
2012 “Art Game”, PriceWaterhouseCoopers Exhibition, Paris, France

2011 Negatif plus Lab

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2019 Tubingen Kunsthalle Germany – Comeback History (cover catalogue)

2018 Christies Education - Event presentation - MTart
2018 Dublin Castletown "On a Pedestal" Exhibition
2017 YIA Artfair - Paris, France

2017 Art San Francisco & Art Busan South Korea
2016 FIAC Grand Palais - Ateliers de moulage des musées Nationaux

2015 Group show, gallery Adrien / Kavachnina , Paris , France
2014 Group Show, Gallery 28 Matignon, Paris, France
2014 Art Wynwood 2014, Victori Contemporary, Miami, FL. February

2014 Group Show, Gallery Bacqueville, Bruxelles, Belgium
2014 SCOPE Basel 2014, Victori Contemporary, Basel, Switzerland, June

2014 Art-up Artfair, Gallery Bacqueville, Bruxelles, Belgium
2013 SCOPE Basel

2013, Victori Contemporary, Basel, Switzerland, June

2013 Aqua Art Miami

2013, Victori Contemporary, Miami, FL. December

2012 SCOPE Miami

2012, Victori Contemporary, Miami, FL, December

PRESSE ÉCRITE & TÉLÉVISION

2018 CNEWS
2018 Irish Times,« Art of the head: the portrait bust is having a moment

2018 Le Figaro, « Des statues antiques rhabillées façon hipster »
2018 FAD Magazine, « French artist Léo Caillard dresses classical statues as hipsters above entrance to Bush House London »
2018 The Art Newspaper, From Hirst’s Medusa to Quinn’s marble bust: new London show explores how classical art inspires contemporary artists»

2018 Journal du Luxe, « Le Luxe 3.0 selon Léo Caillard »
2018 Sortir à Paris, « Exposition Léo Caillard à Bercy Village »
2018 Nice Matin, « A Mougins, des classiques rhabillés pour le printemps »

2018 Telepgraph.com, « Civilisations shows the Greeks were as image obsessed as we are - but should we judge them? »
2017 The Florentine, « Six degrees of sculpting »
2017 Expressen, « Stenhårda hipsters ger de gamla grekerna nytt liv »
2017 Designboom.com
2017 Huffington Post, « French Photographer Leo Caillard Captures South Beach’s Vibrant “Miami Houses” »
2016 D.Repubblica.it, « Léo Caillard: l’artista che veste le statue »

2016 Interview TV ZDF, Allemagne
2015 Couverture de “Libération” + 4 pages, France
2015 Interview TV Paris Première, France
2015 Interview TV LCI, France
2014 Cover “Courrier International” + 6 pages, France
2013 Cover de “Archive Mag” + 6 pages, France
2013 Cover “Philosophie Magazine”, France

2013 Nouvel Obs, « Hipster in Stone » : le photographe Léo Caillard rhabille les statues »

2013 Business Insider France, « The Iconic Statues Of The Louvre, Reimagined As Hipsters »

2013 Daily Mail, « Rock ‘n’ stone: The classical statues turned into hipsters in fashionable Ray Bans, denim shirts and jeans »
2012 Interview TV DW on digital photographers, Germany

2012 Interview TV LCI, “Le jeune photographe du mois”, France

2012 “Beaux Arts”, Série “Statues”, France

SUIVEZ L'ACTUALITÉ DE L'ARTISTE ET DE LA GALERIE

Merci pour votre envoi !

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM 

  • Suivez la galerie sur Instagram !